Crédit : BD-GM86

La pause café des Aidants de Vivonne le 15 juillet 2024 à 14 h00 accueillera Isabelle SOULARD écrivaine, historienne, elle viendra vous conter "Les Femmes sous l'occupation".

Le repas du mois de juin du café des aidants a réuni une quarantaine de personnes dans une ambiance conviviale sur des tables joliment fleuries par Micheline Robin toujours enthousiaste et efficace. Merci Micheline pour ton implication fidèle auprès des aidants !

Le Relai Vouglaisien des Aidants fait La pause café des Aidants à Vouillé et vous donne rendez-vous le dernier mardi de chaque mois

Le Relai Vouglaisien des Aidants à l’Espace de l’Auxance A Vouillé, le dernier mardi de chaque mois

A partir de 10h jusqu’à 16h30 venez profiter de cette journée de répit :

Le matin : prenons ensemble une pause-café au travers d’échanges entre aidants avec la présence de Margot l’animatrice de l’Espace de l’Auxance et les partenaires dont Pierrette Houdellier bénévole de Générations Mouvement ainsi que la présence éventuelle d’une psychologue.

Le midi, nous déjeunons tous ensemble au restaurant ou sur place

L’après-midi nous proposons différentes thématiques autour de la santé, du sport, du bien-être, démarches administratives (gym douce adaptée, atelier nutrition, hypnose, yoga du rire etc…)

Nos journées sont coconstruites avec et pour les proches aidants.

Avec le soutien de la Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d’Autonomie de la Vienne, toutes ces journées sont gratuites et ouvertes à destination des proches aidants de personnes âgées en perte d’autonomie. Il y a également la possibilité d’une prise en charge de la personne aidée à hauteur de 50€ par Générations Mouvement en fonction des besoins (transport, présence auprès de la personne aidée).

Pour tous renseignements complémentaires vous pouvez contacter Pierrette HOUDELLIER de Générations Mouvement au 07 82 45 17 00 ou Margot TAVEAU animatrice de l’Espace de l’Auxance Fédération ADMR de la Vienne au 05 49 50 28 22 – 06 31 12 0026

Nouveaux rendez vous à Vivonne pour la pause café des aidants

La pause café des aidants de Vivonne est au :99 grand rue à Vivonne à partir de 14h15 aux dates indiquées ci dessous.

Prochain rendez-vous le Lundi 13 Mai avec comme intervenant : Madame Hélène Ribler sur le thème de la Sophrologie.

Le Lundi 10 Juin repas convivial au chateau de Vounant  (traiteur Monsieur Cousin) et avec animation orchestre.

Le Lundi 8 Juillet Isabelle SOULARD viendra conter ses belles histoires.

 

 
 

 

N’hésitez pas à prendre contact avec les référents notés ci dessous :

La pause café des aidants par Générations Mouvement 86

à Vivonne contact : Micheline ROBIN tél : 06.22.82.37.74.

à Vouillé contact :Pierrette HOUDELIER tél : 07.82.45.17.00.

Crédit : BD-GM86

C'est quoi les Aidants et les Aidés ?

Voici un résumé sur le statut des aidants et des aidés en France :

  • Les aidants sont des personnes qui accompagnent et protègent au quotidien un membre de leur famille, souvent âgé, malade ou handicapé. Ils peuvent être des parents, des frères et sœurs, des grands-parents, des cousins, etc. 
  • Vous trouverez ci dessous des dossiers qui peuvent vous aider.
Crédit : Ministère des solidarités et des familles

Agir pour les aidants

Publié le 16/12/2022  Mis à jour le 06/10/2023 Temps de lecture : 7 minutes

Stratégie Agir pour les aidants 2023-2027

En France, 9,3 millions de personnes soutiennent au quotidien un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Ces aidants souffrent généralement d’isolement, d’épuisement et d’un manque de reconnaissance. Le 6 octobre 2023, Mme Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des Familles, et Mme Fadila Khattabi, ministre déléguée aux Personnes handicapées, ont présenté la nouvelle stratégie nationale de mobilisation et de soutien 2023-2027 pour les aidants et signé avec les entreprises et associations une charte d’engagement pour les proches aidants.

Les aidants, maillon de la solidarité

L’aidant vient en aide, de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, à une personne en perte d’autonomie, du fait de l’âge, de la maladie ou d’un handicap, dans la vie quotidienne. Son soutien peut prendre différentes formes : soutien moral, aide à la vie quotidienne, aide financière.

En 2021, on recensait environ 8,8 millions d’adultes et 500 000 mineurs proches aidants en France. Parmi eux, 23,5 % étaient des personnes âgées entre 60 et 65 ans (source : Drees, Études et Résultats n° 1255).

Chiffres-clés concernant le profil des aidants

 

 

Soutenir et accompagner les aidants

Pour leur assurer la pleine reconnaissance et le soutien qu’ils méritent, le Gouvernement met en œuvre, depuis 2020, de nombreuses actions qui leur sont destinées.

La stratégie Agir pour les aidants 2020-2022, première politique publique nationale interministérielle dont les mesures s’adressaient directement aux proches aidants, a permis plusieurs avancées :

  • le déploiement d’un numéro unique, le 0 800 360 360 et des communautés 360, à destination des personnes handicapées et de leurs aidants ;
  • Besoin de répit : 17 fiches-repères pour vous aider

    la création du guide Besoin de répit : 17 fiches-repère pour présenter quelques formes de répit existantes, qu’il s’agisse de dispositifs nationaux ou d’initiatives locales exemplaires, illustrées par des exemples concrets. Le but : proposer une information claire et précise à l’attention des aidants, afin de leur permettre de « souffler », de s’occuper de soi et de faire face aux impératifs de la vie quotidienne : obligations sociales, professionnelles, urgences… mais aussi pour les professionnels et bénévoles qui les accompagnent ;

    • le lancement d’une mission confiée à France Stratégie pour encourager les entreprises à mieux soutenir leurs salariés aidants à travers des actions de formation, de sensibilisation et d’adaptation du temps de travail au titre de la responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Elle a débouché sur la formulation de 24 recommandations à destination de l’État, des entreprises, des partenaires sociaux et des fédérations professionnelles ;
    • un soutien financier renforcé aux offres de soutien psychologique et de formation à destination des aidants, en lien avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) ;
    • l’évolution du congé proche aidant : ouverture à tous les agents publics, suppression de la condition d’ancienneté pour pouvoir le mobiliser ;
    • le déploiement du label Cap’Handéo, valorisant les entreprises engagées auprès des salariés aidants ;
    • le soutien au développement et à la diversification, sur tout le territoire, de solutions de répit et de vacances pour les proches aidants ;
    • l’expérimentation d’actions de sensibilisation des professionnels de l’Éducation nationale aux problématiques des jeunes aidants, en Île-de-France et en Occitanie ;
    • le soutien aux partages d’expériences et le renforcement de l’attention portée aux témoignages des aidants familiaux, par exemple à l’occasion de la Semaine bleue et de la Journée nationale des aidants.

    Consulter le bilan complet de la stratégie Agir pour les aidants 2020-2022 et sa version en facile à lire et à comprendre (Falc).

    Stratégie de mobilisation et de soutien 2023-2027

    Le 6 octobre 2023, Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des Familles, et Fadila Khattabi, ministre déléguée aux Personnes handicapées, ont présenté la 2e stratégie nationale pluriannuelle Agir pour les aidants 2023-2027 et signé avec les entreprises et associations une charte d’engagement pour les proches aidants

    Cette seconde stratégie s’appuie sur un ensemble de mesures réparties en trois axes :

    • Communiquer, repérer et informer 
      Pour prévenir l’isolement des aidants et faciliter leur accès aux ressources et soutiens dont ils ont besoin, un plan de repérage massif des aidants sera déployé notamment grâce à la mobilisation des acteurs du secteur et à la formation des professionnels de santé et du médico-social. Une campagne de communication grand public permettra de sensibiliser la population française au quotidien d’un aidant et de diffuser les dispositifs et droits disponibles. Les aidants deviendront bénéficiaires à part entière du service public départemental de l’autonomie (SPDA) dans le cadre duquel ils trouveront un interlocuteur unique dans chaque département.
    • Renforcer l’offre et l’accès au répit 
      Les proches aidants expriment un besoin de répit, notamment lorsque le proche qu’ils aident vit à leur domicile. Prendre soin de soi et de sa famille, dégager du temps pour sa carrière ou une activité sportive ou culturelle est essentiel pour l’équilibre de chacun, afin d’éviter notamment le risque de fatigue voire d’épuisement. Pour faciliter le recours aux solutions de répit, 6 000 places supplémentaires d’accueil temporaire et d’accueil de jour seront créées. La structuration du relayage à domicile et l’offre de séjours de vacances répit seront renforcés.
    • Soutenir les aidants tout au long de la vie
      • Pour tous les aidants, les actions de la stratégie visent une meilleure prise en compte de leur expertise et de leur situation familiale. Des mesures permettront entre autres de simplifier leur quotidien et de les sécuriser dans leur rôle de tuteur familiale. 
      • Pour les jeunes aidants, qui ont besoin d’être repérés mais également d’être accompagnés dans la combinaison de leurs études et leur rôle d’aidant, des bourses étudiantes seront revalorisées et l’aménagement des études encouragé.
      • Pour les aidants dans le monde du travail, la stratégie prévoit d’améliorer le congé proche aidant et l’allocation journalière du proche aidant (AJPA). L’ouverture de la validation des acquis de l’expérience (VAE) aux aidants et la mise en œuvre de l’assurance vieillesse des aidants (AVA) soutiendra les aidants ayant interrompu leur activité pour s’occuper de leur proche.
      • Pour les aidants âgés, leur repérage sera facilité par des dispositifs de prévention et de soins pour les personnes âgées (programme Icope, bilan de prévention de l’assurance maladie et des caisses de retraite, etc.).

    Le suivi de la stratégie est assuré par la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) via un comité de pilotage réunissant les associations représentant les aidants, les administrations compétentes, les agences régionales de santé et les départements.

    Visuel de la page de couverture du dossier de presse de la stratégie Agir pour les aidants 2023-2027
Crédit : Ministère des solidarités et des familles

L’allocation journalière de proche aidant (AJPA), mise en place depuis le 30 septembre 2020, s’adresse à toute personne résidant en France qui arrête ponctuellement, partiellement ou totalement son activité professionnelle pour s’occuper d’un proche en situation de handicap ou de perte d’autonomie. Cette aide financière est versée par la CAF ou la MSA selon le régime de rattachement.

Conditions

La personne aidée doit :

  • Avoir un lien étroit avec l’aidant ;
  • Habiter en France de manière stable et régulière ;
  • Avoir un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80 % reconnu par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ;
  • Être une personne âgée diagnostiquée GIR I à IV et bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ;
  • Être une personne invalide ou bénéficiaire de rentes d’accident du travail et de maladie professionnelle, bénéficiant à ce titre de la majoration pour tierce personne ou de la prestation complémentaire pour recours à tierce personne.

La personne aidante doit :

  • Avoir un lien étroit avec la personne aidée : conjoint, concubin pacsé, ascendant, descendant, vivre dans le même hébergement, apporter une aide régulière ;
  • Être en activité professionnelle : les salariés du public et du privé ou d’un particulier employeur, les agents publics, les travailleurs indépendants, les personnes en formation professionnelle, le représentant du commerce ou les chômeurs indemnisés y sont éligibles ;
  • Diminuer ou cesser ponctuellement son activité professionnelle et demander un congé proche aidant.;
  • Remplir les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales ;
  • Être conjoint collaborateur d’une exploitation agricole ou d’une entreprise artisanale, commerciale, libérale ou agricole ;
  • Avoir demandé un congé proche aidant à son employeur.

Une personne ne peut pas bénéficier de l’AJPA si elle est :

  • À la retraite ou sans activité professionnelle, ou si vous ne bénéficiez pas d’indemnités chômage ;
  • Rémunérée par la personne aidée avec la prestation de compensation handicap (PCH) ou l’allocation personnalisé d’autonomie (APA) ;
  • Bénéficiaire de prestations, allocations ou indemnités non cumulables : congés maternité, paternité, adoption, indemnisation d’interruption d’activité ou allocation de remplacement pour maternité ou paternité,  prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE), allocation aux adultes handicapés (AAH), complément et majoration de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), allocation journalière de présence parentale (AJPP), allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP).

Montant et durée

Le montant de l’AJPA est indexé sur le SMIC. Au 1er janvier 2023, les montants sont de :

  • 62,44 euros par journée ;
  • 31,22 euros par demi-journée
  • À Mayotte, l’AJPA est de 53,97 euros par journée et de 26,98 euros par demi-journée*

L’allocation est versée dans une limite de 22 jours par mois et de 66 jours sur toute la durée de sa carrière professionnelle. Il est possible de prendre ces jours par demi-journée dans la limite de 22 jours par mois. Il est également possible de bénéficier de l’AJPA pour une ou plusieurs personnes aidées.

Démarches

Afin de faire la demande de l’AJPA vous devez vous adresser à la Caisse des allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) selon votre régime de rattachement.

* montants en date de la mise à jour de cette page.

**Cette indemnité est désormais prise en compte pour le calcul de la retraite de l’aidant.

Vous avez besoin de plus de renseignements contactez nous en cliquant sur notre formulaire de contact :  : https://vienne.generations-mouvement.org/rejoignez-nous/contact/

La pause café des aidants GM 86 vous intéresse ? Cela peut être fait dans votre ville ou commune.

Vous pouvez devenir aidant ou animateur d’un groupe d’aidants , nous sommes là pour vous soutenir dans cet engagement, n’hésitez pas à nous joindre.

Associations d’usagers, professionnels de santé et pouvoirs publics s’unissent pour lancer l’annuaire de l’accessibilité des cabinets pour les personnes en situation de handicap et à besoins spécifiques

Présentation de la Stratégie de mobilisation et de soutien pour les aidants 2023-2027

Publié le 06/10/2023 Temps de lecture : 2 minutes

Photo de la présentation de la stratégie Agir pour les aidants 2023-2027

Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des Familles et Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des personnes handicapées, ont présenté ce vendredi 6 octobre, la stratégie de mobilisation et de soutien pour les aidants 2023-2027.

À l’occasion de la Journée des aidants, et parce que les soutenir n’est pas de la seule responsabilité de l’État et des associations, pour la première fois, réunies à l’initiative d’Aurore Bergé, plus de quinze entreprises majeures de notre pays s’engagent officiellement pour reconnaitre et soutenir le rôle des aidants en leur sein : L’Oréal, SNCF, La Poste, AXA, Babysafe Solutions, Malakoff Humanis, Apicil, Integrance, AON, TRANSDEV, SANOFI, Klesia.

Aujourd’hui, plus de neuf millions de Français aident un parent, un enfant, un conjoint, un proche. Trop souvent, ils s’oublient eux-mêmes, au détriment même de leur santé. C’est toute la société qui doit s’engager : l’État en garantissant le droit au répit et en accompagnant les familles, les entreprises en soutenant leurs collaborateurs. »
Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des familles

Cette fois, une autre étape est franchie et la promesse faite aux aidants durant la campagne présidentielle sera tenue.
 
Cette nouvelle stratégie est forte de six engagements :

  1. un plan de développement du répit : 15 jours de répit par an à domicile ou en établissement pour les aidants les plus concernés avec 6 000 nouvelles places de répit, permettant d’atteindre 40 000 places d’ici 2027 ;
  2. la création dans tous les départements d’un interlocuteur unique pour les aidants ;
  3. le renforcement des nouveaux droits créés dans le précédent quinquennat comme le congé proche aidant avec des droits rechargeables ;
  4. l’ouverture de la validation d’acquis d’expérience (VAE) aux proches aidants ;
  5. un plan de repérage massif des aidants ;
  6. l’amélioration de l’accès aux bourses pour les étudiants aidants.

 
La stratégie 2020-2022 était la première politique publique nationale et interministérielle spécifiquement prévue pour les proches aidants. Trois ans plus tard, nous élargissons leurs droits, notamment l’allocation journalière de proche aidant qui pourra être demandée à plusieurs reprises, et l’assurance vieillesse aidants, qui permet à tous les aidants de valider des trimestres sur des périodes non travaillées ou à temps partiel. Ainsi, la stratégie 2023-2027 va plus loin, avec des mesures fortes qui correspondent aux attentes des aidants. »
Fadila Khattabi, ministre déléguée aux Personnes handicapées

Téléchargement

LA PAUSE CAFE DES AIDANTS PAR GENERATIONS MOUVEMENT DE LA VIENNE

C’est avec un grand plaisir que le traditionnel déjeuner de la pause café des aidants s’est tenu à Vivonne ce mercredi 17 mai. En présence de Madame le Maire de Vivonne, de Danielle Leberre Présidente de GM 86 est des administrateurs Micheline Robin, Pierre Michel et Pierrette Houdellier en charge de ces pauses café que les participants ont pu se régaler du déjeuner offert par la Fédération de la Vienne. Une conférence d’Isabelle Soulard, historienne, a clôt cette journée qui a enchanté tous les participants.

La Pause café des aidants est une mission importante de GM 86. Elle est possible à Vivonne grâce au dynamisme sans faille de Micheline Robin!

********************************************************************************************************************
VU DANS LA PRESSE, CREDIT : LA NOUVELLE REPUBLIQUE ET CENTRE PRESSE. CI DESSOUS L’ARTICLE DANS LES JOURNAUX